Il y aura toujours le printemps, les arbres blancs, le vent léger entre les haies,l’espoir sur lequel il faut souffler,

 

 

il y aura toujours l’envie qui me caresse la peau que l'hiver avait mise en sommeil,

le ciel rose des matins  frais,  la vie qui ne s’arrête jamais, 

des petits-enfants qui crient « mamie ! » et des pleurs agacés, leur cou qui sent la sueur et le miel.

PB242765

 

    Il y aura toujours cette impression d’être toujours un peu à côté des cris et la mer au bout du jardin .

   Il y a les enfants qui deviennent de moins en moins petits et les regarder grandir me rassure. Leur liberté m’emplit.

PB242752 (2)

 

     Il y a les choix que j’ai fait et ceux qui se dressent devant moi.

Il y a ces chansons idiotes que je fredonne toute la journée.

Et puis la voix de mon père qui me dit « « tu verras ma chérie, la vie passe tellement vite, surtout vers la fin . » De quoi parlerait on aujourd’hui si nous pouvions discuter ? Il s’inquiéterait sûrement  mais il aurait cette confiance insouciante que je dois retrouver.

PB242763

     Il raconterait comme personne la vie des princesses et leurs péripéties ... le classement  des chevaux dans la caserne , la table de multiplication par 9 et le fonctionnement des centrales nucléaires 

     J' ai de foi qu'en la vie et maintenant, il va falloir y aller, risquer de me tromper, ne pas avoir peur de tomber. 

  Il y a aura toujours les roses de mai,  les petits matins frais,  et cette heure magique quand le jour s’incline et qu’il est plus beau qu’il n’a jamais été, l’heure dorée, celle qui murmure que tout est encore possible et qu'il ne faut surtout pas s'inquiéter.

P1100502

 ( Photos de Bruges et de bretagne)